Théâtre // En attendant Bojangles

Adaptation du roman d’Olivier Bourdeaut, salué par la critique et récompensé par de nombreux prix littéraires, la pièce de théâtre "En attendant Bojangles" surprend par sa fantaisie et la pétillance de sa mise en scène. C'est un voyage onirique et tragique qui est proposé aux spectateurs envoûtés par la voix irrésistible de Nina Simone.

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur le titre Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour est magique, leur vie une fête perpétuelle. C’est la mère, imprévisible et extravagante, qui donne autant de plaisir et de fantaisie à cette famille hors-norme. Malgré tout, la réalité et la folie finiront par les rattraper. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue le plus longtemps possible.

 

D’abord un roman d’Olivier Bourdeaut, publié par la maison d’éditions Finitude, salué par la critique et récompensé par de nombreux prix littéraires, En attendant Bojangles a fait l’objet de plusieurs adaptations : en 2017, en bande dessinée par Ingrid Chabbert et Carole Maurel dans un album paru aux éditions Steinkis ; en 2018, au théâtre par la metteuse en scène Victoire Berger-Perrin.

 

Rassurons les lecteurs potentiellement inquiets de la transposition au théâtre de ce fabuleux roman saturé de magie et de poésie  : c’est un succès. L’univers si particulier est respecté et l’émotion est intacte.

 

A la fois burlesque et dramatique, la pièce est servie par une mise en scène élégante et inventive qui fait virevolter les acteurs au gré des lubies du personnage féminin. La complicité qui se devine entre les acteurs renforce l’harmonie familiale qui nous est montrée. Des jeux de lumières donnent vie au très beau décor art nouveau et nous transportent de lieux en lieux, d’un château en Espagne à l’hôpital psychiatrique.

 

Sous la légèreté, le sujet est dur, la gorge se serre malgré le sourire. Et pourtant, on a envie d’appartenir à cette famille si attachante et singulière qui rejette tout ce qui est ordinaire. Et de continuer à danser sur le titre de Nina Simone.

 

N’attendez pas Bojangles !

 

Gaëlle Marin

 

 

 

En attendant Bojangles, comédie dramatique d’Olivier Bourdeaut, mise en scène de Victoire Berger-Perrin, avec Julie Delarme, Didier Brice et Victor Boulenger, jusqu’au 29 mai 2019 au Théâtre de la Renaissance

 


Télécharger le PDF


Céline Chartier - Auteur

Commentaires


Les champs marqués d'un * sont obligatoires.