Talents // Alissa Thor, l’artiste du mois

Nouveau rendez-vous Bancal : nous vous proposons de découvrir un.e artiste sous la forme d'un portrait, d'une interview ou à travers ses propres mots. L'objectif est de faire connaître son travail et son univers artistique mais aussi son parcours, ses envies et ses réflexions sur l'art et l'acte de création. L'occasion pour nous de partager nos coups de cœur et de vous présenter les artistes passionnants et prometteurs que nous rencontrons. Inaugurons ce nouveau format avec Alissa Thor, peintre et poétesse !

Peintre autodidacte, Alissa privilégie dans son travail artistique l’expérimentation, la spontanéité et l’émotion. Influencée par le mouvement expressionniste, elle évoque également l’art brut pour décrire ses œuvres. Ses peintures à l’huile aux couleurs violentes et aux traits affirmés donnent vie à des visages et des corps déformés, à l’expression morose et troublante. Au-delà de cette atmosphère étrange, il émane de ces figures fragiles et névrosées une impression d’apaisement et de douce mélancolie. Les visages transmettent ce mélange complexe d’émotions de façon immédiate, brutale et intime. « Visage et discours sont liés. Le visage parle. Il parle en ceci que c’est lui qui rend possible et commence tout discours. » Emmanuel Levinas, Ethique et Infini (1982).

 

Alissa Thor vit à Paris et travaille à Rouen où elle y a installé son atelier. Après des études de lettres et de philosophie, elle embrasse le métier de documentaliste puis en 2012 décide de se consacrer exclusivement à la peinture et à l’écriture. Représentée par la Galerie Monteoliveto, Alissa expose régulièrement en France et en Europe dans différentes galeries ou lors de grandes manifestations d’art contemporain.

 

Je peins pour que vous vous arrêtiez, pour aller vers vous, pour que vous vous approchiez, pour vous faire face.
Je peins pour que les mots viennent, et la douceur, et la violence, et les corps tout ensemble.
Je peins pour que quelque chose se passe. Quelque chose entre nous. Quelque chose d’intime et de sauvage.
Oui, je peins ni plus ni moins pour que vous et moi ayons le coup de foudre, ce truc fou qui secoue, mais qui enchante : c’est cela mes toiles – ne soyez pas surpris de leur dureté – le choc y est au premier chef, mais aussi, regardez, ce mouvement – comme dit si bien la langue – qui rend l’affection.
« Il n’y a rien de plus violent que la douceur » (Nicolas de Staël).

 

Expositions à venir

Exposition flash (petits portraits) à la Comédie de la Passerelle (102 rue Orfila, Paris 20e), 1er mars 2018 à partir de 19h, entrée à 8 euros avec un verre, 4e édition de Mademoiselle Audrey fait son Salon ! 

Espace Beaulieu (Suisse), 19-22 avril 2018, Lausanne Art Fair, Galerie Monteoliveto

 

Publications

Les heures de battement, poèmes d’Alissa Thor, Éditions de l’Aigrette – Maison de la Poésie de la Drôme (2017)

L’Expressionnisme, une technique sans technique, Alissa Thor, Ulisse Editions (2016)

 

Pour en savoir plus 

Alissa Thor, http://www.alissathor.com

 

 


Télécharger le PDF


Revue Bancal - Auteur

Commentaires


Les champs marqués d'un * sont obligatoires.