BIZARRE COMME TOI // Peinture

Interview de Ju-Mi Byun-Schmidt, jeune artiste sud-coréenne aux talents multiples et à l’univers singulier.

La psychanalyse, nos origines, les figures masculines qui ont marqué sa vie, la maternité et la féminité sont autant de sources d’inspiration pour cette artiste atypique qui donne à voir, dans ses oeuvres surréalistes et bourrées d’humour, ses obsessions et ses contradictions. Ju-Mi a accepté de répondre à nos questions et nous livre ici les différentes facettes de son art et de sa démarche créatrice.

Série "la vie est cruelle",  de Ju-Mi Byun-Schmidt

Série « la vie est cruelle », de Ju-Mi Byun-Schmidt

Pourriez-vous vous décrire, nous parler de votre parcours et de vos créations ?

Je m’appelle Ju-Mi, je suis née à Daegu en Corée du Sud et je vis actuellement à Paris. Je me sens pleine de contradictions, à la fois simple et compliquée, souvent drôle mais parfois antipathique. Après avoir étudié le commerce international, je me suis rendue compte que le monde de l’entreprise n’était pas fait pour moi. J’aspirais à autre chose. Je suis venue en France pour étudier le stylisme et les arts appliqués à l’école LISAA. Après l’école, j’ai travaillé comme styliste puis je me suis mise à mon compte, en tant qu’illustratrice et créatrice. Le dessin et la peinture ont toujours fait partie de mon univers artistique. Ce qui me plaît dans le dessin, c’est sa vie propre. On part sur une idée, une sensation. Celle-ci prend vie, se transforme et finalement, le dessin aboutit à sa propre histoire.

Comment définiriez-vous votre univers artistique ? Quels sont vos sources d’inspiration et vos thèmes de prédilection ?

Mes peintures sont plutôt surréalistes, on y retrouve mon goût pour les visuels forts et épurés. Les gens constituent ma source d’inspiration principale. Les gens comme vous et moi, que l’on croise à tous les coins de rue. L’Homme est complexe et plein de contradictions. Dans la série de peintures La vie est cruelle, la viande omniprésente symbolise cette contradiction. J’aime son double sens pour l’être humain : d’un côté la mort, car nous parlons bien d’un animal mort, et de l’autre la vie, la vitalité, l’envie. Ce dont je parle dans mes peintures, finalement, se sont nos… en fait, non, je parle de ma vie. Et au travers de ma vie, je parle aussi de la vie des femmes.

Pourriez-vous décrire l’un de vos tableaux, nous expliquer ce qu’il raconte ?

J’ai choisi de vous parler du tableau intitulé Parmi 1000 moi-même.

Parmi 1000 moi-même, série "la vie est cruelle", de Ju-Mi Byun-Schmidt

Parmi 1000 moi-même, série « la vie est -cruelle », de Ju-Mi Byun-Schmidt

Je suis sous le regard curieux et observateur de Freud. Ce qu’il voit de prime abord, ce n’est que l’expression de mon visage. Cette expression reflète-elle vraiment ce que je ressens ? C’est exactement ce qui m’intrigue et m’intéresse chez les gens lorsqu’on les observe. L’expression d’un visage est fascinante. On ne peut voir que ce que cette personne nous montre ou ce qu’elle pense nous cacher. Mais derrière cette expression qu’y a-t-il vraiment ? Il est difficile de résumer la complexité de ce que l’on ressent à une expression. C’est pour ça qu’il y a plusieurs moi-même. Moi et mes différentes facettes. L’Homme face à la complexité de ses contradictions.

Quels sont vos projets et activités artistiques en cours et à venir ?

Je vais continuer de dessiner. J’aimerais pouvoir partager mes peintures à plus grande échelle. Et m’imprégner de ce qu’elles évoquent aux personnes qui les regardent. Actuellement, je me concentre sur la création de ma propre marque, C’est bizarre comme toi, un projet qui me tient à cœur depuis ma formation à l’école LISAA. Sous cette marque qui se veut moderne et décalée, je crée des bijoux et des accessoires chics mais qui restent accessibles.

Exposition « La vie est cruelle » à la Maum Gallery, New York, 2011

Le site de l’artiste : http://jumibyunschmidt.com

Le site de la marque de bijoux et d’accessoires : http://www.cestbizarrecommetoi.com et sa page Facebook.

 


-- Télécharger BIZARRE COMME TOI // Peinture en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *