RENCONTRES TRANSVERSALES // Nos matins qui voguent

Le vendredi 25 novembre s’est tenue la première Rencontre transversale de la saison autour du spectacle Nos matins qui voguent, création collective orchestrée par Chloé Astor. Public, artistes et organisateurs du dispositif étaient venus nombreux pour prendre part à cet échange inaugural.

Cette rencontre – peut-être parce que c’était la première, avec tout ce que cela suppose de timidité et de tâtonnements – a mis un certain temps à voir la parole se libérer. L’équipe comme le public semblaient intimidés l’un par l’autre. Et tout compte fait, nous restions dans le ton du spectacle centré autour de quatre personnages maladroits, mal foutus, s’évertuant à trouver une manière de rencontrer l’autre – l’Autre –,  de communiquer avec lui. La fragilité portée par les interprètes a été reçue par le public sur le mode de l’empathie. Peut-être parce qu’elle renvoyait chacun à ses propres hésitations. Les retours étaient ainsi majoritairement empreints de tendresse et de bienveillance.

Nos matins qui voguent, La Loge

Maladresse, oui, mais une maladresse maîtrisée jusqu’au moindre détail, orchestrée avec soin par le regard unifiant de Chloé Astor, qui a construit le spectacle à partir d’exercices d’improvisation et d’apports des interprètes. Elle présente son spectacle comme un « drame burlesque » : une manière de dire que l’absurde et les divagations auxquels semblent s’abandonner les comédiens définissent non seulement le sujet de la pièce mais également son esthétique. L’abandon est feint. Chloé Astor compare d’ailleurs la construction des personnages à la construction d’un clown : se baser sur ses faiblesses personnelles et les transformer en langage, en caractère, jusqu’à ce qu’elles deviennent cadre et finalement, force créatrice.

Certains se sont alors interrogés sur les limites de cette maîtrise. Peut-être atténue-t-elle le propos ? Peut-être, le savoir-faire des comédiens (dans le jeu mais aussi en chant et en danse !) nous conforterait-il dans une réception passive et contemplative de la forme, et nous laisserait en dehors de ce que le spectacle veut donner à entendre sur la difficulté d’être ensemble ?

Quoiqu’il en soit, la rencontre s’est terminée avec le sentiment d’avoir partagé un bon moment lors d’une proposition qualitative, drôle et touchante qui nous a rassemblé par l’empathie, prolongée lors de la rencontre avec l’équipe artistique.

Sarah Le Mignon, responsable de communication et de relations aux publics à La Loge

Nos matins qui voguent – Cie Nos matins qui voguent, du 23 au 26 novembre 2016 à 20h, Mise en scène Chloé Astor / Avec Léo Allard, Manika Auxire, Elena Bruckert, Lorenzo Lefebvre et Chloé Astor / Collaboration artistique et création musicale Sylvain Dieuaide / Création lumière Victoire Goupil / Régie Lola Gutierrez

Interview de Mathieu Huot (Collectif Open Source) et Chloé Astor sur le dispositif des Rencontres transversales et le spectacle Nos matins qui voguent  à retrouver ici.

 

 

 

 

 


-- Télécharger RENCONTRES TRANSVERSALES // Nos matins qui voguent en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *