THEATRE // Soleil Noir

La Loge abrite, jusqu’au 1er mai, Soleil noir, une jolie mise en scène de la compagnie Talon Pourpre, un spectacle d’un grand dépouillement et d’une grande honnêteté.

Soleil Noir, La Loge

Ils sont trois sur une scène presque vide, que seuls l’épaisseur de leur présence et les instruments de musique viennent habiller. Le soleil est noir et le plateau crépusculaire. Trois personnages pour questionner le religieux et le spirituel autour de deux grands textes, Le grand inquisiteur de Dostoïevski et Pour en finir avec le jugement de Dieu d’Artaud, dont la portée fait écho, avec une effrayante justesse, aux problématiques à la fois théologique, politique, et culturelle de notre société.

Trois personnages donc, mais aussi trois comédiens-metteurs en scène, Pierre Berçot, Julien Crépin et Raphaêlle Sahler, qui viennent prêter une voix, chargée de leur interprétation très personnelle, à deux géants de la littérature et prolonger ainsi la réflexion sur la marche du monde qu’Artaud et Dostoïevski photographièrent en leur époque.

Une voix mais aussi une présence. Par l’honnêteté et l’intelligence de son jeu, Julien nous donne accès à un Antonin Artaud dont les mots deviennent audibles. Quand à la manière dont Raphaëlle s’empare de la pensée du grand poète, en se plaçant toujours à la frontière entre différents registres, elle réussit en habile funambule, à nous rendre sensible à sa pensée. Pour porter la parole de Dostoïevski, Pierre adopte, dans un  environnement  dépouillé aux lueurs mystiques, le point de vue d’un homme, directeur de conscience du peuple, puissant parmi les puissants dans l’Espagne d’antan qui livre sa vision – vision du monde, du peuple, de la liberté, du pouvoir.

Le tout convoquant, dans un judicieux choix d’atmosphère sonore, notre chère Barbara ou encore des chants traditionnels russes. Un spectacle sincère qui rend une juste image de notre société, un peu sombre quand même mais que sait éclairer la musique… Ce serait dommage de le rater !

Marie

Soleil Noir, au théâtre de La Loge (Paris 11)

Conception et mise en scène  de Raphaëlle Salher, Pierre Berçot et Julien Crépin, Création sonore et chant de Raphaëlle Sahler, Collaboration artistique et scénographie d’Emilie Bierry, Avec Pierre Berçot, Julien Crépin, Raphaëlle Sahler

Textes :
Le grand Inquisiteur, Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Pour en finir avec le jugement de Dieu, Antonin Artaud


-- Télécharger THEATRE // Soleil Noir en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *