THEATRE // S’il se passe quelque chose

Au théâtre du Petit Hébertot à Paris, Vincent Dedienne, seul sur scène, offre aux spectateurs un autoportrait sensible, à l’humour décalé et tendre.

dedienne« Je suis né en février 1987, à Mâcon, de parents inconnus. La mauvaise nouvelle, dans cette phrase, c’est Mâcon ». C’est l’histoire de sa vie que Vincent Dedienne nous livre sur scène pendant près d’1h30. Avec beaucoup de pudeur, d’humilité et d’auto-dérision, il dévoile son enfance, ses complexes, sa découverte du théâtre, ses amours, sa passion pour les comédiennes… Et tout au long de son spectacle, Vincent Dedienne rend hommage à Marie-Jeanne et Louis-François, ses parents adoptifs qui l’ont recueilli bébé et qui apparaissent dans une vidéo hilarante dans laquelle ils regrettent d’avoir choisi cet enfant plutôt qu’un autre… Ce sont eux que l’on voit sur l’affiche de la pièce alors que l’acteur se cache pudiquement derrière son bol.

Dans les extraits sonores et les vidéos diffusés sur scène pour illustrer ou appuyer le discours de l’acteur, on écoute avec délice Marguerite Duras analyser la notion d’autoportrait : « Qu’est-ce que ça veut dire qui je suis, qui êtes-vous vous, vous qui m’interrogez ? » (entretiens avec Marguerite Duras, « Le ravissement de la parole ») ainsi qu’Alice Sapritch nous expliquer pourquoi elle a tant d’amis homosexuels : « Les homosexuels sont des gens charmants, qui sont drôles, qui ont des métiers très amusants, qui sont célibataires, et qui ont une voiture » (Le jeu de la vérité).

L’ensemble est très drôle, bien écrit et ponctué de passages bouleversants de sincérité et de tendresse. Un spectacle drôle et émouvant servi par un comédien bourré de talents dont on n’a pas fini d’entendre parler.

Céline.

Il se passe quelque chose, de et avec Vincent Dedienne, Théâtre du Petit Hébertot, jusqu’au 3 janvier 2015.

Le ravissement de la parole, Marguerite Duras/Jean Marc Turine (entretiens), Collection Les Grandes Heures Radio France/Ina, Distribution : Harmonia Mundi


-- Télécharger THEATRE // S’il se passe quelque chose en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *