MAESTRO // Cinéma

La comédie d’été ficelée d’une main de maître par Léa Fazer

Maestro, de Léa Fazer

A l’origine  du scénario, il y a la rencontre, a priori improbable, entre Jocelyn Quivrin et Eric Rohmer sur le tournage du film Les amours d’Astrée et de Céladon.

Pio Marmai donne corps (et plutôt bien) à cet acteur,  Jocelyn Quivrin, qui vivote grâce à de petits rôles et rêve de films d’action alors que Michael Lonsdale interprète Cédric Rovère, un vieux réalisateur entouré d’une petite équipe dévouée corps et âme.

Sans être une analyse au scalpel du cinéma d’auteur, cette comédie sans prétention a l’audace de faire rire le spectateur sur le sujet très sérieux de la création, des intermittents du spectacle et du manque de moyens dans le cinéma. La mise en scène ne rend pas toujours grâce au travail des cinéastes de la trempe de Rohmer mais la fraîcheur des comédiennes (Déborah François et Alice Belaidi) fait passer un agréable moment.

En espérant que ce film donne envie à tous de revoir l’œuvre de Rohmer ainsi que les dernières prestations du regretté Jocelyn Quivrin.

Salih B.

Maestro, Comédie dramatique française de Léa Fazer, juillet 2014, avec  Pio Marmai, Michael Lonsdale, Déborah François et Alice Belaidi.

 

 


-- Télécharger MAESTRO // Cinéma en PDF --


Comments
  1. Maud

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *