HUMOUR // Les spectacles à voir

Voici une sélection de 3 spectacles solo – deux femmes et un homme seuls en scène – à découvrir en ce moment dans les salles parisiennes. Ces nouveaux talents aux univers très différents se ressemblent par leur humour cru et corrosif.

Julie Villiers – Je buterais bien ma mère

Julie Villers, comédienne et humoriste belge, nous livre un one-woman-show trash et décapant sur trois générations de femmes. À la façon des vrais clowns, ceux qui savent tout faire avec talent : chanter, danser, mimer, faire rire, faire réfléchir, déranger et même faire pleurer, elle nous entraîne dans un tourbillon bruyant, musical, acrobatique et osé pour dessiner les femmes de cette drôle de famille amorale, toutes liées par le malheur et le rejet. (voir notre critique complète)

Actuellement au Point-virgule, 7, rue Sainte Croix Bretonnerie, 75004 Paris, tous les dimanches et lundis du 5 mars au 26 juin 21h15

David Azencot – Inflammable

David Azencot est indigné, déprimé, désabusé mais rêve de révolution et surtout d’un peu plus d’humanité. Son spectacle intelligent et instructif (les spectateurs – heureux de ne pas être venus pour rien – ont droit malgré eux à une définition à chaque évocation d’un concept un peu complexe) est servi par un ton irrévérencieux et volontairement dérangeant. On rit beaucoup sur des sujets plombants, la shoah, le terrorisme, les conditions d’abattage des animaux, la domination de l’intelligence artificielle, l’accueil des migrants, les violences faites aux femmes… Bref, c’est hilarant !

Actuellement à La Nouvelle Seine, 3 quai de Montebello, 75005 Paris, tous les mercredis à 21h30

Blanche Gardin, 2017

Blanche Gardin – Je parle toute seule 

D’un souffle, sans pause, sans bouger, Blanche Gardin d’une voix caressante et chuchotée nous parle pendant plus d’une heure, entre confidences, réflexions philosophiques et indignations, de son enfance, de son célibat, de l’état de notre société, des relations hommes-femmes, du sexe… Avouons-le, Blanche Gardin donne un peu envie de se pendre. Mais tout est tellement juste, certains passages tellement dégueulasses et sa vision de la vie tellement noire, qu’on en rit aux larmes. Et qu’on ne serait pas contre se laisser bercer toute la nuit par son doux et absurde monologue.

Du 5 mai au 24 juin à L’Européen, 5 rue Biot, 75017 Paris

Céline


-- Télécharger HUMOUR // Les spectacles à voir en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *