EXPO // In god we trust

Exposé à la galerie Le 247 (Paris 18e), le photographe bangladais Munem Wasif raconte à travers une série de photos, d’objets et de vidéos la place de la religion dans la vie de ses compatriotes et plus particulièrement de sa famille. Une invitation à découvrir d’autres facettes de l’Islam que les événements récents à travers le monde ont mis au centre des préoccupations et des peurs.

In god we trust, Munem Wasif

Les photographies de Munem Wasif, aux noirs et blancs très contrastés, donnent à voir les pratiques musulmanes au Bangladesh : des scènes de communion religieuse, de prières, de rassemblement de fidèles dont certaines sont accompagnées d’enregistrements sonores. Des objets représentatifs de l’Islam au quotidien sont exposés : des objets religieux, du camphre en poudre utilisé lors des cérémonies mortuaires et que le visiteur est incité à toucher et à sentir, quelques cheveux de la sœur de l’artiste qu’il n’est plus autorisé à photographier. Au sous-sol, un film fait apparaître trois membres de sa famille – son père, sa sœur et sa femme – évoquant leurs souvenirs et leur attachement aux traditions de leur pays : trois visages, trois voix, trois visions de l’Islam qui s’entrechoquent et se répondent. Véritable immersion multi-sensorielle, l’ensemble nous plonge au cœur d’un environnement culturel et traditionnel peu connu en France.

« In god we trust est l’histoire de plusieurs petits fragments qui ne font pas la une des journaux ; c’est l’histoire de ma famille et de mes amis, c’est le récit de « notre » point de vue sur l’Islam. » Munem Wasif nous révèle toutes les nuances et la complexité de l’Islam dans la société bangladaise ; des images tantôt fraternelles, tantôt charnelles, tantôt cruelles.

En nous montrant un univers culturel très éloigné du nôtre, l’artiste nous force à questionner notre perception de l’Islam et à remettre en question la connaissance – plus particulièrement nos a priori – que nous en avons. Son travail documentaire a pour objectif de nous faire percevoir les signes religieux comme des signes d’une appartenance à une culture et non comme des signes d’intégrisme ou de dangerosité. Ainsi, Munem Wasif nous oblige à oublier, le temps d’une exposition, l’image négative et violente que les médias nous renvoient de l’Islam et nous aide à nous départir sans angélisme de toute tentation d’hostilité ou de suspicion.

Céline

In god we trust, photographies et vidéos de Munem Wasif, galerie Le 247, 247 Rue Marcadet, 75018 Paris, jusqu’au 23 janvier 2016


-- Télécharger EXPO // In god we trust en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *