DESSIN // La Chine de Li Kunwu

Pour la première fois, les dessins de l’artiste chinois Li Kunwu sont présentés au public français. Le musée Cernuschi expose jusqu’au 1er février une vingtaine de ses oeuvres, entre BD et peinture.

Li Kunwu

Dessinateur, peintre, caricaturiste et journaliste, Li Kunwu est connu en France pour ses bandes dessinées documentaires, dont la célèbre trilogie autobiographique Une vie chinoise. A travers ses romans graphiques qui sont de véritables témoignages historiques, l’artiste cherche à entretenir la mémoire de son pays. Dessinateur de propagande au début de sa carrière, il porte néanmoins un regard critique et acéré sur les ravages de la révolution culturelle et sur les problèmes qui se posent à la Chine contemporaine. Inspirés par les profondes mutations que son pays a connues, ses dessins font, selon lui, le lien entre la Chine traditionnelle et la Chine ultramoderne, entre le passé et le présent. Cette Chine là je l’ai connue et je l’ai aimée […] Mais, ciel, sur cette Chine-là, que de malheurs ! Que nous représentions ou non un quart de la population mondiale n’avait alors aucune importance : nous étions comme transparents. Tout, sur Terre, se déroulait sans nous. Sans aucun chinois, jamais, nulle part. Pas plus sur les podiums, que sur l’Everest ou dans l’espace.* 

Li Kunwu

Ses dessins en noir et blanc ne correspondent à aucun genre précis, se situant entre la BD et la peinture. Plein d’humour et de poésie, ils représentent les paysages ruraux de sa Province natale, des scènes de la vie quotidienne, des scènes de folklore chinois… peuplés de personnages, simples, touchants, parfois grotesques, qui expriment l’attachement de l’artiste à son pays et à ses compatriotes.

Li kunwu

Au cours de la visite, nous avons eu la chance de croiser M. Li Kunwu qui a accepté de prendre la pose pour nous. Très humble et d’une extrême douceur, il répond volontiers aux questions des visiteurs et semble très curieux de connaître l’avis du public français sur son travail. Il y a 30 ou 40 ans, je n’aurais jamais imaginé me retrouver devant des journalistes occidentaux […] Symboliquement, je suis peut-être aussi un pont entre la France et la Chine.**

Céline.

Entre BD et peinture, la Chine de Lin Kunwu, Musée Cernuschi, 7 avenue Vélasquez, 75008 Paris, entrée libre, jusqu’au 1er février 2015.

*Une vie chinoise, Li Kunwu et Philippe Otié, éditions Kana (2011)

**Article consacré à Li Kunwu sur le portail canadien Canoë


-- Télécharger DESSIN // La Chine de Li Kunwu en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *