CINEMA // Toto et ses soeurs

Parfois certains films dépassent le cadre fictionnel pour devenir un véritable sujet de société en phase avec l’actualité du moment. C’est le cas du film Toto et ses sœurs d’Alexander Nanau qui évoque le peuple Rom, devenu une épine dans le pied de l’Europe. Le réalisateur a passé plusieurs mois avec Totonel et ses deux sœurs avant de livrer ce joli documentaire.

Toto et ses soeurs, d'Alexander Nanau

A Bucarest, un petit garçon rom et analphabète de 9 ans, Totonel, vit dans le ghetto avec ses deux grandes soeurs, Andreea, 14 ans, et Ana, 17 ans. Leur mère Siminica, en prison pour trafic de drogue, ne peut les aider. Pendant que leur mère purge une peine de sept ans de prison et que ses sœurs essaient de maintenir la famille à flot, Totonel tente de s’instruire. Il apprend passionnément à lire, écrire et danser. Surtout danser afin de gagner le grand concours de Hip Hop et continuer à rêver…

Alexander Nanau souhaitant faire un documentaire sur la communauté Rom découvre la condition des enfants ; il décide alors de filmer le quotidien de Totonel et de ses sœurs en accord avec leur mère. Sans voix off ni jugement moral, la caméra reste au plus près des enfants et de Totonel, livré à lui-même entre une grande sœur et des oncles toxicos malgré son autre sœur, Andréea, qui essaie de le sortir de cet appartement glauque. Celle-ci finira par réussir et à se retrouver avec son frère dans un orphelinat pour éviter la déchéance de leur grande sœur.

Le film, malgré des images très dures, révèle une grande tendresse pour ces enfants aux conditions de vie dignes du XIXe siècle. Alexander Nanau a réalisé un grand film, plein d’amour et même d’humour, loin de tout misérabilisme alors que le piège était facile.

Salih B.

Toto et ses soeurs, documentaire roumain d’Alexander Nanau (6 janvier 2016)

PS : pour les inconditionnels de Douglas Sirk (voir les critiques ici-même), deux bonnes nouvelles cette semaine :

– il faut se réjouir de la sortie de Scandal in Paris, film rare de 1946 racontant la vie de Vidocq, célèbre chef de la police française. Le rôle-titre est tenu par un Georges Sanders truculent ;

– d’autre part la cinémathèque française à Paris projette le samedi 6 février à 16h45 Le secret magnifique une merveille de Sirk réalisée en 1954. L’histoire d’un jeune millionnaire (Rock Hudson) qui provoque un accident rendant aveugle Jane Wyman est un mélo capable de faire pleurer les pierres !


-- Télécharger CINEMA // Toto et ses soeurs en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *