CINEMA // Nos films coups de coeur

Les films du moment encore en salle à ne pas rater !

Un drame français surnaturel qui parle de métamorphoses, un polar chinois à la Modiano, un thriller indien coup de poing et trois courts-métrages français, portugais et angolais complètement déjantés… Une invitation au voyage et à l’évasion !

Bird People, par Pascale Ferran

Bird People, par Pascale Ferran

Bird People – Drame français réalisé par Pascale Ferran

Un film choral qui entremêle les destins d’un ingénieur américain, d’une femme de chambre, d’un dessinateur japonais et d’un réceptionniste d’hôtel. Tous sont en transit, en attente, coincés dans une réalité ennuyeuse et morose. La réalisatrice les filme dans les lieux peu glamour du quotidien, a priori peu propices à la poésie et à l’imaginaire : l’hôtel de l’aéroport de Roissy, le RER, une salle de réunion… Et pourtant, lorsque les vies basculent, lorsque le temps se fige, lorsque un événement surnaturel survient, le spectateur est transporté et assiste avec enchantement aux mutations des personnages. Le film distille de vrais moments de grâce et d’évasion face à un réel oppressant et asphyxiant, une bouffée d’oxygène porteuse d’espoir et de promesses.

 

Black Coal, par Yi'nan Diao

Black Coal, par Yi’nan Diao

Black Coal – Film policier chinois réalisé par Yi’nan Diao

En 1999, l’inspecteur Zhang enquête sur l’assassinat d’un employé d’une carrière minière dont les morceaux ont été retrouvés aux quatre coins de la Mandchourie. Cinq ans plus tard, de nouveaux meurtres sont commis dans la région. Zhang est amené à se rapprocher dangereusement d’une intrigante jeune femme, l’épouse de la première victime. Un film noir dont l’atmosphère, les couleurs et les décors évoquent la désolation et la mélancolie. Sous un ciel cotonneux, une neige écrasante et les néons glauques des vitrines obscures, l’inspecteur découvre que le crime en cache un autre. Au milieu de cette déprime ambiante, des scènes burlesques à la limite du grotesque viennent renforcer le caractère mystérieux et fabuleux de ce polar atypique.

Ugly, de Anurag Kashyap

Ugly, de Anurag Kashyap

Ugly – Thriller indien réalisé par Anurag Kashyap

Une gamine de 10 ans est enlevée à Bombay en plein jour. Le réalisateur profite de ce fait divers pour dresser le portrait sans complaisance d’une Inde corrompue, brutale et obnubilée par l’argent. Personne n’est épargné et tout le monde devient suspect. Des scènes hilarantes à l’humour cruel succèdent à des moments d’une rare violence qui montrent des personnages sans éthique, lâches et cupides. Un film coup de poing qui assomme le spectateur et qui réunit tous les ingrédients d’un très bon polar.

 

Pan pleure pas, par Gabriel Abrantes

Pan pleure pas, par Gabriel Abrantes

Pan pleure pas – Comédie dramatique française, portugaise et angolaise réalisée par Gabriel Abrantes

Trois court-métrages au ton provocateur et aux scènes délirantes composent ce drôle de film. « Liberdade » commence par le braquage d’une pharmacie pour des boîtes de Viagra et finit par une romance entre une chinoise et un angolais ayant la police aux trousses. « Taprobana » se déroule en Inde au XVIe siècle. Entre deux poèmes à forte tendance lubrique, le célèbre poète portugais Camoès, exilé à Goa, s’adonne à des amours scatologiques en attendant les autorités portugaises. « Ennui, ennui » raconte l’histoire d’un seigneur de guerre afghan obligé de prouver sa virilité et sa cruauté en kidnappant une jeune humanitaire française. La mise en scène doit autant à Pasolini qu’aux Monty Python. Voici un film très réussi, un conte pour adultes à la fois politique, immoral et absurde.

La rédaction.

 


-- Télécharger CINEMA // Nos films coups de coeur en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *