CINEMA // Le concours

Dans le dernier film de Claire Simon, il est question de l’avenir du cinéma français. Dans Le concours, la cinéaste a filmé le concours d’entrée à la FEMIS (Fondation européenne des métiers de l’image et du son) pendant plusieurs mois. Elle a placé  sa caméra au milieu des candidats et au cœur des délibérations des jurés, sans jamais intervenir.

La réalisatrice nous fait découvrir les futurs réalisateurs, producteurs et scénaristes du cinéma français confrontés au jugement des professionnels en activité. La cinéaste n’a pas choisi de suivre un candidat en particulier. Tous ces jeunes gens, différents à chaque étape du concours, avec leur personnalité plus ou moins affirmée, nous offrent des scènes très émouvantes.

Les images, pourtant sans parti pris, de Claire Simon montrent, que l’institution, née en 1987 en prenant la suite de l’IDHEC, favorise toujours la même classe sociale malgré la grande diversité des milliers de postulants. A chaque étape de sélection, les jurés sont tentés de choisir des personnalités atypiques mais au final les reçus répondent à la typologie des élèves de la FEMIS.

En choisissant de multiplier les personnages sans jamais s’attarder sur aucun d’eux, la réalisatrice livre des parcours très différents, comme elle l’avait si bien fait dans son précèdent film Le bois dont les rêves sont faits. Le film, instructif et attachant, est nourri de séquences très drôles comme celles des délibérations du jury.

Le charme de ce documentaire réside dans l’amour du cinéma partagé par tous, candidats comme jurés. Au plaisir de découvrir les futures stars de demain s’ajoute l’agréable moment passé avec cette jeunesse passionnée. Plus qu’un documentaire, c’est une vision du monde de demain que nous propose Claire Simon.

Salih B.

PS : Cette semaine, Un paese di Calabria le documentaire des italiens Shu Aiello et Catherine Catella retrace l’histoire de migrants kurdes arrivés dans le village de Riace, au sud de l’Italie, à la fin des années 90 et qui ont redonné vie à ce petit coin perdu, soumis à l’exode rural. Le film donne à voir la renaissance de ce village condamné à mourir à petits feux. Et tout ça dans une certaine joie fraternelle. Une œuvre humaniste qui donne sens à l’avenir des hommes.


-- Télécharger CINEMA // Le concours en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *