CINEMA // Coup de chaud

Pour tous ceux qui ont eu l’occasion de voir Grégory Gadebois au théâtre dans « Des fleurs pour Algernon », il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un immense comédien. Pour les autres, il reste le cinéma pour prendre la mesure de son talent. Après le très beau film « Mon âme par toi guérie » (2013) de François Dupeyron (malheureusement passé inaperçu), il revient à l’affiche de « Coup de chaud ».

Dans un petit village agricole, durant un été caniculaire, Joseph Bousou joué par l’excellent Karim Leklou, jeune homme un peu simplet, perturbe les habitants par son comportement intenable. Ses méfaits excèdent progressivement tout le village qui le désigne alors comme bouc émissaire, jusqu’au drame…

Coup de chaud, de Raphaël Jacoulot

Si Grégory Gadebois (Blin, le vitrier) n’a pas le premier rôle, il arrive à installer un véritable malaise dans son couple fraîchement installé dans ce village. Malgré son rapport distant avec les habitants, on se doute rapidement qu’il sera l’un des acteurs principaux du drame qui va se jouer.

Le réalisateur Raphaël Jacoulot, pour son troisième film, restitue très bien l’angoisse diffuse dans ce village paisible face aux agissements incontrôlables d’une seule personne. Recourant à l’ellipse, il place le spectateur dans une position inconfortable entre la crainte et l’autodéfense.

Le film tient la route grâce à des seconds rôles très crédibles, avec à leur tête Jean-Pierre Darroussin dans le rôle du maire dépassé par les événements.

C’est un film qui mérite le déplacement à plus d’un titre et qui a besoin d’un coup de main !

Salih B.

PS : La rentrée cinéma commence dès le 26 août avec la palme d’or Deephan de Jacques Audiard mais le plus gros événement reste la reprise de Scum d’Alan Clarke. On y revient la semaine prochaine, promis !

Coup de chaud, polar français de Raphaël Jacoulot (12 août 2015)


-- Télécharger CINEMA // Coup de chaud en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *