CINEMA // Cold in July

Il est difficile, chaque semaine, d’avoir un chef d’œuvre à se mettre sous la dent ou de découvrir un talent venu d’un autre continent. Alors on se rabat sur une bonne série B américaine pour patienter. Le film « Cold in July » de Jim Mickle, sorti le 31 décembre, est le bon candidat !

Cold in JulyUne bonne série B, c’est d’abord un bon scénario, tiré de préférence d’une série noire. C’est le cas ici grâce au scénariste Nick Damici (qui tient le rôle du flic) qui a adapté le roman de Joe R. Lansdale (Juillet de sang chez Fleuve noir). Les comédiens doivent être connus sans être des stars comme Sam Shepard (scénariste et acteur reconnu dans les années 80) et Don Johnson (un des Deux flics à Miami, la série de Michael Mann) qui encadrent un nouveau venu au cinéma, Michael C. Hall (Dexter pour les fans de la série télé). Enfin, le suspense doit être surligné par un montage nerveux et une musique très présente. Ici, la musique rappelle celle de Giorgio Moroder (compositeur de la bande originale de Midnight Express).

Au fin fond du Texas en 1989, une effraction en pleine nuit suivie d’un meurtre par légitime défense conduisent à une véritable chasse à l’homme. L’angoisse du début, associée au désir de vengeance du père de la victime, laisse place à la recherche du vrai coupable par un trio improbable. Le film se savoure comme un bon polar  et les nombreux rebondissements tiennent en haleine. Certes, il y a quelques baisses de tension mais l’humour volontaire (ou pas) parvient à raviver l’attention du spectateur.

Comme on dit, Cold in July, chaud en janvier !

Salih B.

P.S. : pour les amateurs de séries B, on me dit beaucoup de bien du film A most violent year, de J. C. Chandor, sorti simultanément.

Cold in July,  de Jim Mickle, avec Michael C. Hall, Don Johnson, Sam Shepard (décembre 2014)

Juillet de sang, Fleuve noir (1996)


-- Télécharger CINEMA // Cold in July en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *