CINEMA // Cape et poignard

En 1946, Fritz Lang vient de finir La rue rouge et les studios lui proposent l’adaptation d’un roman d’Alastair Macbain. Si le roman n’est pas un chef-d’œuvre, la recherche atomique passionne le cinéaste. Cape et poignard est l’occasion pour Lang de dénoncer les risques que peut comporter la recherche scientifique si elle est entre de mauvaises mains.

capeetpoignardFritz Lang a été un antinazi de la première heure et ce, malgré un pont d’or offert par Goering pour des films de propagande. Arrivé aux Etats-Unis, il continua à attaquer le nazisme à travers plusieurs films dont Man hunt (1941) ou encore Les bourreaux meurent aussi (1943) avec pour ce dernier un scénario de Bertolt Brecht.

Pendant la seconde guerre mondiale, le professeur Alveh Jesper (Gary Cooper), chercheur américain réputé, est envoyé en mission en Europe pour récupérer un savant italien sur le point de trouver la formule de la bombe atomique. Après la France, Jesper arrive en Suisse pour y enlever le chercheur italien, avec l’aide du lieutenant Pink (Robert Alda) et Gina (Lilli Palmer), mais les allemands n’ont pas dit leur dernier mot…

Le film est un thriller au suspense réussi avec de nombreux rebondissements, le tout émaillé de scènes de comédie. Lili Palmer, pour son premier rôle, fait preuve d’un réel talent de comique en plus d’être très émouvante dans les moments dramatiques. Quant à Gary Cooper, il passe de grand savant à agent secret avec brio tant il paraît à l’aise dans n’importe quelle circonstance. Néanmoins, le rythme s’essouffle parfois à cause des scènes comiques au détriment de l’action.

Un petit Fritz Lang s’apprécie toujours, comparé aux nombreux films sans saveur qui envahissent les écrans chaque semaine.

Salih B.

PS : L’oracle est un documentaire étonnant sur Martin Armstrong, ancien conseiller financier, qui a mis au point un logiciel informatique basé sur le nombre pi, et d’autres théories liées aux cycles, capable de prédire les tournants décisifs de la vie économique mondiale, et ce avec une précision frappante. L’occasion aussi d’aller soutenir la salle L’espace Saint-Michel, à Paris 5e, qui a une programmation très engagé dans le documentaire de qualité.

Cape et poignard, thriller américain de Fritz Lang, avec Gary Cooper, Robert Alda, Lilli Palmer (1946, date de reprise : 5 août 2015)


-- Télécharger CINEMA // Cape et poignard en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *