BD // Kermesse au paradis

Dans son roman graphique « Kermesse au paradis », Birgit Weyhe retrace en bande dessinée l’histoire de sa famille. Comme un puzzle, elle a réussi à reconstituer la vie de ses aïeuls à partir des anecdotes et des photos de famille puis en laissant son imagination combler les vides. Un bel album sur la mémoire familiale et sur la transmission entre les générations.

kermesse au paradis

Alors qu’elle doit aider sa fille à constituer son arbre généalogique, Birgit Weyhe réalise qu’elle connaît très peu l’histoire de sa famille et qu’il est malheureusement trop tard pour interroger ses grands-parents. Voilà comment lui est venue l’idée de reconstituer la vie de ses aïeuls à partir des anecdotes et des photos de famille puis en laissant son imagination combler les zones d’ombre.

A travers le récit de la vie des ses grands-parents, Birgit retrace une période de l’histoire allemande, celle de la 1ère moitié du 20ème siècle marquée par les deux guerres et la crise économique. Ce sont donc des portraits d’hommes et de femmes que l’on découvre dans ce roman, des destins bouleversés et des rêves interrompus par les événements politiques et sociaux de l’époque. L’auteure met en avant des personnalités atypiques, des femmes indépendantes luttant pour leur liberté, des hommes plutôt résignés et soumis. Ce travail de mémoire permet surtout à Birgit Weyhe de poser un autre regard sur ses propres souvenirs et sur ses relations avec les membres de sa famille.

« Le père meurt. Ititi sait qu’il est coupable. De tout. S’il avait agi en soldat, au lieu de jouer à la poupée, et enduré avec courage la punition… son père serait encore vivant. »

Les dessins noirs et austères sont soit très détaillés, soit très grossiers lorsqu’il s’agit de dépeindre des situations cauchemardesques ou tragiques. Nous avons beaucoup aimé les nombreux effets graphiques et elliptiques qui accompagnent subtilement la narration. Enfin, les éléments symboliques que la dessinatrice dissémine tout au long de l’album pour évoquer les souffrances et la violence de l’époque (des os humains pour représenter la guerre, un oiseau éventré pour l’avortement ou encore le marteau et la faucille pour les idées jugées subversives) donnent beaucoup de force et de profondeur au récit.

Céline.

Kermesse au paradis, Birgit Weyhe, Editions Cambourakis (septembre 2013)


-- Télécharger BD // Kermesse au paradis en PDF --


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *